SHAO Société Historique et Archéologique de l\'Orne

Conférence de Michel Ganivet le samedi 12 mai 2018 : " Le grand retour".

 

«  LE GRAND RETOUR »

 

Samedi 12 mai 2018 la SHAO a reçu Michel Ganivet pour clore son cycle 2017-2018.

Ancien journaliste au journal Le Perche, président des Amis du Perche de 2006 à 2016, il est actuellement président de Perche-Canada.

Michel Ganivet est venu évoquer son dernier ouvrage relatif à l'histoire du Perche-Canada « Le Grand Retour » qui fait suite à «Épopée en Nouvelle-France (1621-1763) ».

Ce livre édité par les Amis du Perche en partenariat avec l’association Perche-Canada, a été présenté le 7 avril prochain, aux Muséales de Tourouvre, lieu emblématique de cette histoire.

WP_20180512_003.jpg

 

Le conférencier a présenté le contenu de ses recherches en insistant en préambule sur quelques paradoxes liés à cette démarche :

 

  • la petite superficie du Perche ancien (quelques parties de quatre départements actuels), comparée à l'immensité du Canada, deuxième pays le plus étendu au monde,

  • le caractère « casanier » des percherons de l'époque, qui sont cependant partis vers des contrées lointaines en dépit d'un long voyage périlleux,

  • la vitalité biologique des pionniers percherons, qui bien que peut nombreux, 324 issus de 78 paroisses locales (2,3 % des émigrés essentiellement pour le XVIIe siècle) vont assurer un développement démographique significatif puisque l'on dénombre au moins 25 patronymes d'origine percheronne dans les 200 premiers les plus présents au Québec,

  • l'étrange cheminement de la mémoire puisque ce pan de l'histoire canadienne a, pour le moins, été occultée dans l'historiographie française à partir de 1763 et qu'il a fallu le concours d'érudits locaux dans la seconde moitié du XIXe siècle, s'appuyant sur des historiens canadiens, pour la faire émerger. Michel Ganivet a notamment souligné l'action prépondérante de Léon de la Sicotière, le fondateur de la SHAO en 1882.

 

« Jusqu’en 1763, année de l’intégration du Canada dans l’Empire britannique, le Perche, une des plus petites provinces de France, a fourni un peu plus de 320 colons au Nouveau Monde. Leurs noms de famille sont de nos jours parmi les plus répandus au Québec.

Après Épopée en Nouvelle-France, premier volume de la série Perche et Canada, quatre siècles d’histoire, Michel Ganivet poursuit son récit. Le Grand Retour évoque l’œuvre méconnue des descendants des émigrants, impliqués dans la conquête de l’Amérique du Nord. Pendant ce temps, la France, et plus encore le Perche, oublient le Canada. Étonnant « trou de mémoire » qui dure près d’un siècle ! L’Entente cordiale ayant apaisé la relation avec l’Angleterre, la situation se trouve radicalement modifiée.

Le Grand Retour a deux objectifs : intégrer dans la mémoire collective contemporaine, l’itinéraire d’ « âmes conquérantes » ayant contribué à la présence française dans le Nouveau Monde, et retracer les « retrouvailles » avec la terre des ancêtres, belle histoire qui, aujourd’hui encore, sous l’impulsion de l’association Perche-Canada, continue à s’écrire… »

 

WP_20180512_004.jpg    WP_20180512_005.jpg

Michel Ganivet s'est ensuite prêté de bonne grâce au jeu des questions réponse avec l'auditoire, qui s'était déplacé en grand nombre,  complétant une intervention pleine de vie et d'intérêt scientifique, avant de dédicacer ses ouvrages.

 

                               Le cycle de conférences 2018-2019 reprendra le 14 octobre 2018



13/05/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 110 autres membres