SHAO Société Historique et Archéologique de l\'Orne

Conférence d'Alain Ponchel samedi 14 octobre 2017 « Alençon et la Grande Guerre, l'année 1917 »

                   Conférence d'Alain Ponchel samedi 14 octobre 2017

 

                 « Alençon et la Grande Guerre, l'année 1917 »

 

La SHAO avait convié Alain Ponchel, par ailleurs membre de son conseil d'administration, pour ouvrir son cycle de conférences pour 2017-2018. L'historien poursuit sa grande recherche sur Alençon lors du premier conflit mondial, démarche qui vient d'obtenir le label du centenaire de 1914-1918.

 

Alain Ponchel et Odile Leconte, présidente de la SHAO

 

WP_20171014_004.jpg  WP_20171014_009.jpg

 

 

S'appuyant sur une bibliographie récente, le conférencier a cadré cette étude dans une problématique de « la normalité de guerre », en posant la question « Pourquoi et comment le front de l'arrière a t-il soutenu le front de l'avant ?  », situant la population alençonnaise entre lassitude, résignation, courage, espoir...

L’année 1917 a été fort bien étudiée par les historiens de la Grande Guerre, tant sur le plan social que politique et militaire. Le visage de la guerre au début de 1917 n’a pas beaucoup évolué par rapport à celui qu’il offrait au début de 1915. Il en va de même pour l’arrière. Pour Alençon et les Alençonnais, seule une approche sous forme d’éphéméride semble la mieux adaptée pour étudier le quotidien d’une population frappée à la fois par la peur de la perte d’un proche et par les privations. Les événements internationaux (entrée en guerre des Etats-Unis, révolutions en Russie, etc.) ne semblent pas encore bouleverser l’opinion publique alençonnaise oscillant toujours entre espoirs et désillusions.

 

 

 

doc conf Alain Ponchel oct 2017.jpg

 

 

L’échec de la percée du Chemin des Dames et les mutineries dans l’armée française en mai-juin 1917 ne sont connus que par les récits des permissionnaires. Les civils se soucient avant tout de la hausse des prix, d’un hiver 1916-1917 particulièrement dur, l’un des plus froids du siècle ! La perte d’une attitude ferme et résolue, plus communément nommée la lassitude frappe semble-t-il plus les campagnes que la ville où les activités économiques, sportives et culturelles reprennent tandis que des taxations et des initiatives des autorités publiques tentent d’atténuer les privations affectives et matérielles.

 

Un public nombreux a salué à juste titre la prestation du conférencier du jour.

 

WP_20171014_006.jpg

 

 

 

 

Prochaine conférence samedi 18 novembre 2017 à 14 h 30

par Bernard Desgrippes

"Les aventures d'Eugène Lelouvier, disciple des héros de Jules Verne"

 

Salle Baudelaire – rue Porchaine à Alençon - entrée libre



15/10/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 95 autres membres