SHAO Société Historique et Archéologique de l\'Orne

Conférence de Bernard Loustalot, samedi 10 février 2018 : Desgenettes, médecin-chef de la Grande Armée

 

 

Malgré des conditions climatiques incertaines, le public avait répondu présent à la conférence proposée par Bernard Loustalot le samedi 10 février 2018 et consacrée à René-Nicolas Dufriche Des Genettes.

 

WP_20180210_014.jpg      WP_20180210_017.jpg

                          Bernard Loustalot et Gilles Folin, secrétaire général de la SHAO.

 

Bernard Loustalot, docteur en médecine (1981) a concrétisé son intérêt pour l'histoire de la médecine en soutenant (2016) une thèse/biographie consacrée à René-Nicolas Dufriche Des Genettes, médecin né à Alençon, dans le cadre histoire de la santé publique à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales.

Des Genettes est né à Alençon le 23 mai 1762 et mort à Paris le 3 février 1837.

 

Desgenettes médecin chef de la Grande Armée 1.jpg

 

« Alors qu'il était en relative disgrâce, quoique professeur à l'école de médecine et Inspecteur général du service de santé des armées, Desgenettes est rappelé en 1807 comme médecin chef en remplacement de Coste, Napoléon étant très mécontent du service de santé militaire en Pologne. Desgenettes participe donc à la fin de la campagne de Pologne (Friedland), à la guerre d'Espagne, à la campagne de Russie et à celle de Saxe (Allemagne). Il avait l'énorme responsabilité d'organiser les hôpitaux, le service médical et les évacuations pour une armée souvent en déplacement en milieu hostile, assurer la santé des soldats en campagne et prévenir les épidémies (typhus et dysenteries). Partageant les conditions de vie des soldats, il sera fait deux fois prisonnier. Anobli par Napoléon puis décoré par Bernadotte (héritier du trône de Suède), il sera libéré avec les honneurs par le Tsar et et son nom a été inscrit sur l'Arc de triomphe. Son éthique personnelle préfigure celle de la Croix-rouge ».

Desgenettes est donc considéré comme le père de la médecine militaire. Suite aux guerres napoléoniennes, il aura peu l'occasion de revenir à Alençon, ville qui garde quand même son souvenir...

 

WP_20180210_019.jpg                                       

                                                         Le public

 

Prochaine conférence le samedi 17 mars à 14h30 (et non le 10)

en préalable de l'assemblé générale :

 

Fouilles archéologiques récentes à Sées par Hélène Dupont et Bastien Simier, archéologues.



11/02/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 104 autres membres