SHAO Société Historique et Archéologique de l\'Orne

Conférence de Franck Mauger le samedi 11 février 2012 : La vicomté de Domfront à l'aube des Temps moderne (1450-1525)


Conférence de Franck Mauger sur la vicomté de Domfront
Samedi 11 février 2012


Pour sa deuxième conférence de l'année 2012, de nombreux courageux avaient bravé les mauvaises conditions météorologiques pour assister à la passionnante conférence de Franck Mauger sur la vicomté de Domfont à l'aube des Temps modernes (1450-1525).
Cette monographie imposante  issue d'un mémoire de maîtrise terminé en fait il y a une quinzaine d'années, vient d'être publiée chez nos amis ornais du Pays Bas-Normand.

   
 Franck Mauger -                  Le conférencier du jour présenté par Yves Le Noach,
                                                                   président de la SHAO

Très clairement et très pédagogiquement, le conférencier a explicité la démarche de cette longue recherche. L'unité de travail et la problématique s'appuient sur un ressort territorial équivalent à trois de nos cantons actuels situés à l'ouest du duché d'Alençon dans une zone de marche entre Maine et Bretagne et ils visent une approche globalisante sur ce territoire à partir du traitement sériel des sources :
-    quel avenir pour les châtellenies normandes (en particulier Domfront) après la guerre de cent Ans ?
-    quelle approche de longue durée pour la sociabilité rurale ?  
La périodisation de cette recherche s'appuie sur deux dates fortes qui la délimitent :
1450 correspond à la libération de Domfront et son union au duché d'Alençon et en
1525 on assiste à la fin des Valois-Alençon et au retour de l'apanage alençonnais dans l'escarcelle royale.



La présentation de l'ouvrage avec Gérard Bourdin, président du Pays Bas-Normand et aussi membre du conseil d'administration de la SHAO

Franck Mauger offre un regard neuf sur ce territoire : au sortir de la guerre de Cent Ans, cette vicomté rurale et forestière apparaît  marquée par des permanences (comme les foires qui se retrouvent encore cinq siècles plus tard), des ruptures (le déclin de la forteresse de Domfront)  mais aussi de nouveaux ancrages (comme par exemple l'industrie naissante des forges et des verreries). Tant dans les campagnes que dans l'espace forestier les éléments laissent envisager un certain redressement dans le premier quart du XVIe siècle. En tout cas, une identité du bocage domfrontais, terre de révolte et de résistance au fil des siècles se dégage déjà ....


Le public

Franck Mauger, « Une vicomté normande à l'aube des Temps modernes : Domfront (1450-1525) », Le Pays Bas-Normand, n°278-279-280,
Revue trimestrielle N°2-3-4/2010


 




12/02/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres