SHAO Société Historique et Archéologique de l\'Orne

Conférence de Johanna Allouch du 14 novembre 2015 : « Il était un Point, la dentelle d’Alençon… » Chapitre 2 : Les caprices de la mode.

 

 

WP_20151114_008.jpg

 

Samedi 14 novembre 2015, Johanna Allouch est venue présenter la deuxième partie du triptyque concernant la dentelle d'Alençon. Elle a exposé les évolutions de la mode et du port des dentelles dans le costume français du XVIIe siècle au XXe siècle, à l’occasion des célébrations des 350 ans de la création de la manufacture royale de dentelle d’Alençon par Colbert.

Née il y a plus de quatre cents ans, la dentelle au Point d’Alençon se distingue dès l’origine par sa finesse d’exécution et sa transparence. Sacrée « reine des dentelles » lors de la première exposition universelle à Londres en 1851, son savoir-faire est inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco depuis le 16 novembre 2010.

 

 

Une des pièces les plus marquantes de cet art est d'après la conférencière, le volant aux raisins. C'est un des plus ambassadeurs du travail à l'aiguille au XIXe siècle où s'expriment le relief et la profondeur dans la composition des feuilles de vignes.